24/10/2017

Horreur et petite fraise acérée chez le dentiste

On se souvient tous de cet enfant qui avait alerté les forces de police après avoir été enlevé par un adulte en pleine journée. Un mois plus tard, il  s’avère que l’enfant avait simulé son enlèvement avec moult détails pour éviter de se rendre chez le dentiste. Cet exemple, parmi tant d’autres, démontre la terreur que peuvent avoir certaines personnes en présence d’un dentiste et de son appareillage. Pourtant cette phobie du dentiste peut parfois être justifiée et notamment pour ce plombier gallois dont la mésaventure chez le dentiste peut être assimilé à un véritable film d’horreur.

fraise dentaire.jpg

John Llangeith a été poussé dans le cabinet du dentiste par sa femme, furieuse de voir que son mari ne prenait pas soin de ses dents et rechignait à se soigner. Pourtant, ce jour-là, ce plombier de 42 ans n’aurait jamais dû franchir les portes du cabinet de son dentiste car ce dernier va laisser échapper dans la bouche de son patient un petit instrument rotatif et extrêmement coupant : un fraise. En plein acte de chirurgie dentaire, la petite fraise va chuter dans l’arrière-gorge du pauvre John qui voit sa petite intervention de facettes dentaires virer au cauchemar. Conscient du risque et du danger que court son patient, le dentiste, en panique, emmène son patient aux urgences de l’hôpital le plus proche. Directement dirigé vers le bloc, le pauvre plombier risque à tout moment une hémorragie massive en cas de déchirure ou de perforation.     

Après une première tentative ratée pour retrouver la petite fraise à l’aide d’un bronchoscope, les chirurgiens décident d’intervenir chirurgicalement  et oriente leur patient vers le service de pneumologie thoracique. Le temps passe et la petite fraise acérée comme une lame de rasoir risque à tout moment de déchirer un vaisseau ou la muqueuse bronchique. Après une courte anesthésie générale et une pince à usage pédiatrique, la fraise a pu être retirée a temps et John Llangeith a pu regagner son domicile 48 heures après l’intervention. Traumatisé par son aventure hors du commun, ce pauvre plombier a dû garder un sale souvenir de son passage chez le dentiste.

 

Enregistrer